Photography archive by Edwin Phase Sacasa COUNTERCULTURELOCALSMAINSTREAM / novembre 2014

SHIRTKINGS, PIONNIERS DE LA MODE HIP HOP

Photos de Edwin Phase Sacasa
Texte de Dora Moutot

La mode est aujourd’hui une partie non négligeable de la culture Hip Hop. Quel rappeur ne possède pas sa propre marque de streetwear ?

Cependant si l’idée de mêler Hip Hop et sapes nous semble tout a fait convenu à notre époque, il fut un temps ou l’idée était innovante et  unique. A l’origine de cette idée, un trio d’artistes graffeurs de New York : les Shirt Kings.

C’est dans les années 80, que Edwin “Phade” Sacasa, Rafael “Kasheme” Avery, and Clyde “Nike” Harewood, transfèrent leur passion pour le graffiti de la surface des trains à la surface des t-shirts ! Ils utilisent la fringue pour canvas, ils importent la street culture et l’art de la rue sur des vêtements. Ce sont les premiers à commercialiser leurs graffitis. Le street wear est né.

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 1

 

Ils ouvrent alors un magasin dans le Queens dans le Coliseum Mall, magasin qui deviendra aussi mythique dans la scène Hip Hop que le magasin Sex de Vivienne Westwood l’était dans la scène punk. On y voit passer des stars du Hip Hop : Jay Z, Jam Master Jay, RZA…et bientôt les t-shirts se retrouvent dans de nombreux clips.

La spécialité de la maison : la customisation. Les graffitis sont fait sur mesure selon la demande du client. Le style Shirtkings reste reconnaissable entre milles. Toujours peint a l’airbrush, le style remixait des éléments de la culture pop : Mickey avec une grosse chaîne en or qui fume du crack, la panthère rose couchée sur une bouteille de champagne, Casper le fantôme avec une dent en or. Avec eux, les cartoons devenaient des bad boys !

Un livre intitulé : ShirtKings : Pioneers of Hip Hop Fashion ,co-écrit par l’un des shirts kings: Edwin Phade Sacasa et par le journaliste Alain Ket, retrace l’histoire de la marque et de la boutique en nous montrant des images de ce style.

The Other a interviewé Edwin Phade Sacasa pour qu’il nous parle de ce que ça fait d’être le mec à l’origine d’un style « underground » qui s’est totalement démocratisé.

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 4

Raconte nous comment tu as commencé à faire du graffiti.

J’ai commencé à peindre en faisant de l’airbrush en 1976, j’avais 20 ans. À l’époque, je regardais mon grand frère peindre sur les trains. J’ai remarqué qu’il avait du succès et que les gens avaient du respect pour lui et son équipe de graffeur. Le fun, les filles et l’art…

Donc tu t’y es mis! 

Créer « Shirtkings » a été un cadeau du ciel pour moi. C’était une transition naturelle, je peignais sur les trains à la base. Shirtkings a été une façon de continuer à peindre tout en pouvant me payer de quoi manger. À 22 ans j’ai ouvert la boutique “Shirtkings” sur Jamaica Avenue dans le Queens.

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 5

 


Comment ça marchait? Est ce que tu vendais des t-shirts tout prêt ou est ce que vous faisiez uniquement de la customisation?

« Shirtkings » fait uniquement de la customisation. On incluait le client dans le processus de création. Du coup, le résultat était toujours unique. Tous les t-shirts étaient fait un par un à l’airbrush, ce qui leur donnait un caché authentique. Parfois on peignait à la main les chaines en or et les diamants qu’on dessinait sur les personnages pour leur donner une illusion de 3D. Ca nous prenait environ 2h par t-shirt. Si les 4 de nous bossaient, on faisait environ 15 à 20 créations par jours. Le prix de nos T-shirts commençait à 50 dollars.

Est ce que la customisation était déjà une pratique populaire à l’époque ?

Comme Nike et moi sommes de Brooklyn, on allait à Dellancey Street dans le Lower East Side pour se faire faire des pantalons en gabardine customisés. La customisation était déjà dans l’air du temps depuis les années 70. Puis Dapper Dan s’y est mis ! Avec Dapper Dan, on reignait sur le monde de la customisation hip hop!

 

Dapperdan

Dapper Dan , Harlem, 80’s

 

Quelle est la demande de customisation la plus drôle que vous ayez eu ?

Celle de Kool Dj Red Alert, il a commandé un T -shirt avec un pénis portant un smoking ! Il l’a porté sur la couverture de plusieurs magazines.

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 3

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 2

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 10

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 9

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 8

Quelles étaient vos inspirations?

Nike et moi, on courrait pour rentrer de l’école pour regarder Gigantor et Speeed Racer. Au petit déjeuner, on regardait Kimba, Bionic 6, et Transformers. On été inspiré par The Herculords, Casper, Disney. Personnellement j’étais inspiré par deux artistes, Peter Max (artiste peintre) et Stan Lee ( co créateur de Marvel Comix).

 

Capture d’écran 2014-07-30 à 17.06.38

 

Qui ont été vos premiers clients ?

Mon premier client a été Larry Love de Grand Master Flash. Le premier client de Shirtkings a été Jam Master Jay. Nos clients réguliers étaient des lycéens, des étudiants, des officiers de police, des streap teaseuses, des dealers.

Et vos clients les plus célèbres?

Nos clients les plus connus étaient Bill cosby et Malcolm Jamaal Warner. La boutique de Shirtkings avait attiré l’élite du Hip Hop. Si tu t’étais assis dans le shop, tu aurais pu voir passer, Run-DMC, L.L. Cool J, Monie Love, Queen Latifah, MC Lyte, Eric B, Afro’s, Public Enemy, Roxanne Shante, EPmD, Super Lover C.

Kasher, Chase, Jay-Z, JeffStarr, Beef, Derrick, Icon, 50Cent, Dean, Dek the Hyper, Tyson, Dana, Pooh, King Folio, King Darnell, JMartin, tous ces artistes étaient nos supporters!

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 34

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 7

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 6

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 11

Aviez vous des concurrents qui faisaient dans le même style ?

Nous étions les premiers et quand on avait de la compétition, on l’écrasait car on décidait d’employer les artistes chez Shirtkings ! Sinon, on peux dire qu’on a influencé Disney, ils ont crée un mickey urbanisé. Warner Bross aussi. Bugs et Tazz se sont mis à porter des baggys et des casquettes à l’envers.

 

Disneyinspi

 

 

As tu été critiqué par la scène du graffiti pour avoir commercialisé ton art ?

Beaucoup d’artistes m’ont critiqué au début. Au tout départ, ils n’ont pas cru que c’était moi, ils ont cru que c’était quelqu’un qui copiait mon art sur des fringues. Puis ils se sont rendus compte que j’étais un génie du marketing. Le “wildstyle” est devenu fun et populaire grâce à moi, je faisais des t-shirts à l’airbrush amusant à porter.

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 18

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 17

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 16

 

Quelles sont les marques que tu considères comme l’héritage de Shirtkings?

Marc Ecko, Stussy, Supreme, Bathing Ape et Lot29.

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 15

 

Est ce que la marque a disparu après que le magasin ferme ses portes?

Notre public a grandi mais la marque existe encore. Je n’ai jamais arrêté de peindre et je fais des collaborations avec des marques. Je viens de faire une collaboration avec Stussy ainsi qu’une collab avec Supreme. Shirtkings, c’est ma vie.

Comment se procurer un t-shirt Shirtkings?

Tu me contactes!
Instagram/shirtkingphade
Twitter: @shirtkingphade

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 14

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 13

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 12

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 19

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 26

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 25

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 24

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 23

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 22

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 21

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 20

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 27

 

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 32

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 31

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 29

The Other_Home of Subcultures_Edwin Phade_shirtkings 28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>